• Chapitre 19 - Plan A

    24 février 1972

    Cher Journal,

    La fin est proche, je le sais et je le sens, mais une fin heureuse ou triste. Je ne pourrais le dire, la guerre à recommencer et cette fois, c'est sur Londres qu'ils ont décider de tirer des bombes, j'ai dû m'en fuir avec Monsieur Nathaniel à la campagne. Moi qui a toujours voulu finir dans une maison à la campagne avec lui, mon rêve était enfin là, mais pas de la manière dont ça avait imaginer.

     

    J'ai peur, je ne veux pas mourir, mais peut – être que la fin de ma vie est proche... J'essaye d'oublier la guerre, les nombreuses morts à Londres, ainsi que tout ce qui me fait penser à du sang, j'ai vraiment peur, Monsieur Nathaniel est là, pour me dire de pas avoir peur, mais comment ne pas avoir peur avec tout ça ? Dit le moi cher Journal

     

    J'ai aussi peur pour Mademoiselle Juliette, je sais que les campagnes ont été épargner, mais cela ne veut pas dire que toutes les campagnes le sont, il y a 3 jours, un petit village à 30 minutes de notre chalet à été détruit par les bombes de l'armée. Et si il tirait sur notre maison ?

     

    Je dois me calmer, je sais, mais j'ai l'impression de devenir folle... Quand je suis arrivé cher les Forestiers à aucun moment, je pense que la fin de ma vie allez se passer comme ça, à aucun moment j'ai cru que j'allais tomber amoureuse de Monsieur Nathaniel et que notre amour été réciproque, à aucun moment j'ai penser qu'un jour Monsieur Forestier et Mademoiselle Marilyn allaient mourir, ou encore que Madame et Mademoiselle Juliette allez partir loin de Londres, je n'ai jamais penser à ça, j'ai toujours penser que Mademoiselle Marilyn allait me détruire petit à petit, et que j'allais me suicider parce que j'en avait marre de ma vie, mais à la place de mourir avant elle, c'est elle qui est morte avant moi... Pourquoi... Pourquoi ma vie est si malheureuse ? Quand quelque chose de bien ce passe, au final c'est le désespoir qui m'attend...

     

    J'ai l'impression d'être comme les soldats à la guerre, qui devient fou, qui ne savaient plus quoi penser, qui me savent plus quoi faire, qui on envie de se suicider... Mais je n'ai pas le courage, je ne veux pas mourir... Dit moi quoi faire cher Journal ( la suite au chapitre 21 )

     

    Je te dis à bientôt,

    Lucy Handerman


  • Comments

    No comments yet

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Add comment

    Name / User name:

    E-mail (optional):

    Website (optional):

    Comment: